Le 20 septembre 2015 à 17h00

Une heure avec Le Madrigal de Paris

Église Saint-Étienne d'Angervilliers - ESSONNE

Église Saint-Étienne d'Angervilliers

Au programme, une première partie de chansons profanes de la Renaissance

  • Quand ce beau printemps je voys (Nicolas de la Grotte)
  • Si les oyseaux n’avoient espoir (Gabriel Coste)
  • Dans le serain de sa jumelle flamme (Anthoine de Bertrand)
  • Qu’est devenu ce bel œil, Perdre le sens devant vous
  • Une puce j'ai dedans l'oreille, Revecy venir du printemps (Claude Le Jeune)

Une deuxième partie avec des extraits de notre nouveau programme

  • la Messe grégorienne de Philippe Chamouard et le Stabat mater à 10 voix de Domenico Scarlatti.

Entrée libre

Regarder une vidéo

<i>Stabat Mater</i>, Knut Nystedt

Stabat Mater, Knut Nystedt

Septembre 2012, Palaiseau (91)

Le Madrigal de Paris propose une version chorégraphiée du Stabat Mater de Knut Nystedt : l’occasion de faire voir et entendre des œuvres sous un nouveau jour. Outre la dimension visuelle et spatiale qu'elle apporte, la danse révèle le symbolisme de l'œuvre et en rend l'écoute encore plus riche. Concert chorégraphié filmé en l'église Saint-Martin de Palaiseau.

Voir toutes les vidéos

Commander nos CD

Saint-Saëns – Requiem (Orphée d’Or 2011)

La Madrigal de Paris sous la direction de Pierre Calmelet - Soprano : Clémentine Decouture

Saint-Saëns – Requiem (Orphée d’Or 2011)

15,00

Tous nos CD