Historique

Ensemble vocal Le Madrigal de ParisEnsemble vocal amateur de haut niveau, membre du mouvement A Cœur Joie, Le Madrigal de Paris aborde un répertoire varié allant des origines de la musique occidentale (chant grégorien) à nos jours. Il est dirigé depuis 1988 par Pierre Calmelet.

Dès sa création en 1970, Le Madrigal de Paris s'est imposé sur la scène chorale française. Par la suite, l'ensemble s'est illustré dans de nombreux festivals et a été primé dans plusieurs concours de chant choral : en 1989 au Concours National Francis Poulenc à Lille, en 1992 et en 1995 au Concours International de Chant Choral de Tours (1er prix National), en 1993 aux Rencontres Chorales Internationales de Montreux (Mention Excellent avec félicitations du jury, Prix du Public, Prix Bärenreiter pour la composition du programme).

Dans le cadre de son action pour faire vivre le répertoire français dans l'hexagone et hors de nos frontières, Le Madrigal de Paris et Pierre Calmelet réalisent des échanges réguliers avec des formations vocales et instrumentales étrangères (Italie, Lituanie, Angleterre, Allemagne, États-Unis).

Ces dernières années, la production discographique du Madrigal de Paris s'est enrichie de plusieurs albums salués par la critique : un Requiem de Camille Saint-Saëns, récompensé par un Prix Massenet en 2011 ; un disque Poètes et Musiciens consacré à l'œuvre de compositeurs français, et le dernier en date, Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix de Joseph Haydn.

Soucieux de porter à la connaissance des interprètes et du public un patrimoine d'œuvres françaises trop méconnu, Le Madrigal compte intensifier son action dans ce sens en développant une politique discographique audacieuse dans les années à venir.

 

Écouter un extrait

Requiem de Saint-Saëns (Prix Massenet 2011)

Requiem, motet Panis Angelicus & Quatre Choeurs a cappella

<i>Requiem</i> de Saint-Saëns (Prix Massenet 2011)

Enfant prodige, ensuite pianiste et organiste de renommée internationale, Camille Saint-Saëns (1835-1921) devient le chef incontesté de l'école française. Sa musique est innovante et par sa clarté, sa mesure et son élégance elle prolonge la tradition classique. En tant que compositeur Saint-Saëns aborde tous les domaines, mais sa fonction d'organiste à l'église de la Madeleine de 1857 à 1877 l'incite à écrire de nombreuses œuvres religieuses. Le Requiem (1878), reste probablement la plus recueillie et la plus fervente de toutes ses œuvres vocales, révélant une émotion profonde devant la mort.
Cette œuvre majeure de Saint-Saëns est ici présentée dans une nouvelle orchestration, plus légère et transparente, réalisée par Pierre Calmelet sur les modèles des Requiem de Fauré et Duruflé (soprano solo, quintette à cordes, flûte, hautbois, cor, harpe et orgue).
Un motet (Panis Angelicus) et 4 délicats poèmes a cappella pleins de profondeur permettront de prolonger l'écoute d'un Saint-Saëns, artisan sensible et ingénieux.

Tous les extraits

Regarder une vidéo

Commander nos CD

Saint-Saëns – Requiem (Orphée d’Or 2011)

La Madrigal de Paris sous la direction de Pierre Calmelet - Soprano : Clémentine Decouture

15,00

Tous nos CD