Communiqué : Prix Massenet

Orphée d’or 2011 attribué à l’enregistrement du ‘REQUIEM’ DE SAINT-SAËNS

Grand prix international du disque lyrique 

Saint-Saens et le Madrigal de Paris couronnés par un Orphée d’Or

Nous avons le grand plaisir et l’honneur de vous annoncer que, lors de la cérémonie des “ORPHEES D’OR 2011” de l’ACADEMIE DU DISQUE LYRIQUE, le mardi 3 mai à l’Opéra Bastille sous la présidence de Pierre Bergé, en présence de nombreuses personnalités du monde musical, parmi lesquelles les cantatrices Mady Mesplé et Nora Gubisch, le baryton Thomas Bauer…, Pierre Calmelet et Philip Hanmer, directeur de production à ADF-Studio SM, ont reçu le PRIX MASSENET 2011.

Logo Orphée d'Or

 

ORPHEE D’OR DE LA MEILLEURE INITIATIVE DISCOGRAPHIQUE
HONORANT UN COMPOSITEUR FRANCAIS

pour l’enregistrement du
‘REQUIEM’ DE SAINT-SAËNS DU MADRIGAL DE PARIS

Communiqué – Grand prix international du disque lyrique :

Saint–Saëns et le Madrigal de Paris couronnés par un Orphée d'Or

 

Le 3 mai 2011, Le Madrigal de Paris s'est vu décerner le Prix Massenet par l'académie du disque lyrique à l'Opéra Bastille pour la meilleure initiative discographique de l'année honorant un compositeur français.

 Cette récompense, délivrée par Stéphane BLET et Jean-Pierre CAUQUIL,  vient saluer le travail de longue haleine de Pierre Calmelet, directeur artistique du Madrigal de Paris, pour réhabiliter un patrimoine musical français trop peu connu :

« M’intéressant depuis toujours au répertoire choral français fin XIX-début XXème siècle, j'ai découvert, au fil des ans et de mes recherches, un grand nombre de pièces ravissantes, profanes, religieuses et populaires, totalement oubliées, que je m'efforce de porter à la connaissance du public par le concert et par le disque.

Un jour, j'ai entendu le requiem de Saint-Saëns, œuvre rarement donnée et peu enregistrée. J'ai compris immédiatement que je me trouvais en face d'un grand chef d'œuvre et je me suis demandé pour quelles raisons celui-ci était aussi peu connu. M'étant procuré la partition, j'ai découvert une facture lourde qui s'accommodait mal avec un langage musical extrêmement raffiné. J'en ai réalisé une réorchestration que j'ai donnée en concert à plusieurs reprises avec le Madrigal de Paris. Dans sa forme nouvelle, l'œuvre a eu un tel impact sur le public que j'ai décidé de l'enregistrer et d'en faire éditer la partition.

C'est chose faite, le disque vient d’être édité chez Studio SM, la partition est disponible chez A Cœur Joie. Ce splendide requiem est désormais accessible à tous, y compris aux chœurs amateurs. Après un purgatoire de plus d’un siècle, il va enfin pouvoir trouver la place qu'il mérite aux côtés des requiem de Fauré et de Duruflé. »

 

Orphée d'or 2011

Vous aimez ?    Commandez ce CD sur le site